Édito

La voie
des possibles

« On ne bâtit pas de cathédrales avec des idées reçues. » L’un des sujets du bac de philo ? Pas du tout. Encore que, le sujet s’y prête. Non, c’est le titre du livre de Lucie Branco, paru aux éditions Kero (2019). Ou comment, alors qu’on est encore une adolescente timide inspirée par une rencontre déterminante, de celles qui vous tombent dessus « pour le meilleur et pour le pire », on parvient à casser les codes pour s’imposer dans une corporation séculaire, réputée pour l’éminence de sa formation aux métiers de l’artisanat.
Comment on devient la première femme à être intronisée, en 2007, Compagnon du devoir,  un cercle codifié jusqu’alors réservé aux hommes, pour exercer un métier du Moyen Âge : tailleur de pierre. Avec une sacrée dose de courage, de volonté, de ténacité, de talent et de… passion. Parce que l’artisanat, c’est avant tout une histoire de traditions, de transmission, de savoir-faire et de passions. Sur le territoire, le secteur génère 159 milliards de chiffre d’affaires. C’est l’un des leviers économiques pourvoyeurs de richesses, de créations d’emplois. Un quart des dirigeants des entreprises artisanales du territoire sont des femmes. Des femmes passionnées. Des femmes talentueuses. Des modèles pour la jeunesse. Des femmes qui vont pouvoir partager leurs expériences, leurs parcours (…) lors du Nouméa Women’s Forum, du 15 au 17 septembre, sur la place des Calédoniennes dans les métiers de l’artisanat. Des femmes qui auront l’occasion de rencontrer Lucie Branco, « tailleure de pierre et de préjugés », invitée d’honneur de cette deuxième édition.

Nathalie Vermorel,

Rédactrice en chef

objectif@lagoon.nc

OBJECTIF124_couv.jpg
OBJECTIF122_CAVE.jpg
OBJECTIF_fdsite.jpg