OBJECTIF121_couv.jpg
Au cœur
Et si… demain

Nathalie Vermorel,

Rédactrice en chef

objectif@lagoon.nc

On les a vu émerger un peu partout dans le monde, en milieu urbain. On les a vu prendre de l’ampleur, propulsés sur le bitume par le développement d’offres en libre-service. Plus récemment, ils ont fait leur apparition sur le Caillou. Tout d’abord, de façon anecdotique. Puis, en grignotant, peu à peu, leur place sur l’espace public.
Trottinette, vélo à assistance électrique (VAE), skateboard, hoverboard, gyropode, scooter, moto… Les engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) ont visiblement la cote ces derniers temps sur le Caillou.
Fruit d’une prise de conscience environnementale personnelle ? Simple effet de mode ?
Encore confidentielle il y a peu, l’offre est désormais bien réelle, qui voit le développement de magasins spécialisés avec pignon sur rue.
Se déplacer silencieusement. Sans effort. Sans même transpirer (fait notable). Tout ça en limitant son empreinte écologique. Le concept a de quoi séduire.
À l’heure où l’urgence climatique n’est désormais plus à démontrer. À l’heure où il devient urgent de revoir nos modes de consommation. Nos modes de production. Nos modes de déplacement. Nos modes de vie.
À l’heure où le temps presse, l’électromobilité pourrait-elle apporter, non pas LA réponse, mais l’un des éléments de réponse à l’urgence environnementale ?