OBJECTIF120_couv.jpg
Au cœur
des biotechnologies

Nathalie Vermorel,

Rédactrice en chef

objectif@lagoon.nc

Une biodiversité terrestre et marine exceptionnelle. Un tissu de recherche dynamique concentré au sein du Consortium pour la recherche, l’enseignement supérieur et l’innovation en Nouvelle-Calédonie (Cresica). Un outil, l’Adecal Technopole, pour favoriser l’émergence de projets et de filières innovants, notamment par la valorisation des ressources biologiques marines et terrestres. Un cluster, Nativ’NC, qui réunit une quinzaine d’acteurs de la filière des produits naturels du territoire, de la recherche-innovation et de l’export. Un titre de lauréat à l’appel à projets de l’État « Territoires d’innovation ». Et, fait nouveau, une plateforme d’analyses chimiques mutualisée.
Les richesses naturelles de la Nouvelle-Calédonie offrent un terreau fertile aux biotechnologies. Désormais incontournables dans de nombreux secteurs industriels (pharmacie, santé, cosmétique, agro-alimentaire, environnement…), elles incarnent un secteur porteur de développement durable. Sur le Caillou, des projets à forte valeur ajoutée émergent. Et des startups osent le défi. Au sein de l’Adecal Technopole, sur les 70 dossiers accompagnés par les dispositifs du Pôle Innovation, environ 18 % relèvent des biotechnologies. À l’heure où le territoire cherche toujours à diversifier son économie, peut-il tirer profit de la valorisation de son capital naturel ?