OBJECTIF119_couv.jpg
Save the date

Nathalie Vermorel,

Rédactrice en chef

objectif@lagoon.nc

29 juillet 2021. Une date à retenir. Ce jour-là, l’humanité aura consommé toutes les ressources naturelles que la planète peut (re)générer en un an. Elle vivra donc « à crédit » le reste de l’année. Ce jour du dépassement, établi par l’ONG Global Footprint Network, arrive de plus en plus tôt, chaque année. Seule exception, 2020, qui a vu l’échéance reculer de trois semaines : une première due aux mesures de confinement liées à la crise sanitaire qui ont ralenti l’activité.
Malgré tout, portés par une sensibilité écologique qui se développe au niveau mondial, les modes de consommation évoluent. Pas à pas. Et le Caillou ne déroge pas à la règle, lui qui a amorcé une révolution culturelle pour faire évoluer les mentalités et les comportements avec l’adoption, en janvier 2019, d’une loi du pays qui interdit d’ici 2022 l’usage du plastique à usage unique. Un premier pas qui a contraint les professionnels à se réinventer. Mais pas seulement.
Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à céder à l’appel d’une consommation plus vertueuse. Parce que consommer responsable, c’est consommer autrement. En réponse à une réalité qui s’ancre, peu à peu, sur le terrain, les professionnels doivent s’adapter. L’environnement comme argument commercial est désormais un avantage concurrentiel, un élément différenciant. Et parce que cette prise de conscience est l’affaire de tous, nous avons choisi d’en faire le dossier de ce numéro.