OBJECTIF118_couv.jpg
Covid : tolérance zéro

Nathalie Vermorel,

Rédactrice en chef

objectif@lagoon.nc

Il y a peu, on était fin contents de démarrer une nouvelle année. On l’imaginait plus clémente. Et on y croyait malgré les indicateurs de vulnérabilité des entreprises, exacerbée par les tensions autour de l’usine du Sud, un climat social dégradé, une crise politique et les incertitudes liées à la crise sanitaire et aux échéances référendaires. Bref, on nourrissait l’espoir d’une année 2021 forcément meilleure que 2020. Depuis un an qu’on vivait comme avant, sans virus ni restrictions (au quotidien), on en aurait presque oublié la menace sanitaire qui planait au-dessus de nous, privilégiés que nous étions de figurer au rang des rares territoires encore « Covid-free » de la planète.
Deux mois et un nouveau confinement plus tard, c’est le grand plongeon. La découverte, le 7 mars, des premiers cas de Covid-19 hors quatorzaine a marqué le retour du port du masque, des gestes barrières, des attestations de déplacement et la fermeture des magasins non essentiels. Un stop-and-go mortifère pour l’économie calédonienne déjà fragilisée, alors même que la situation des finances publiques reste tendue, que les recettes fiscales sont en baisse et que la Chambre territoriale des comptes devait, fin mars, prendre en main le budget 2021.
Quid de la suite ? Pour l’exécutif actuellement en place, l’objectif est sans équivoque. Il s’agit de « casser la transmission du virus tant qu’il en est encore temps pour retrouver le caractère Covid-free que le territoire a connu ces douze derniers mois ». Soit. Mais pour combien de temps ? Et comment faire en sorte qu’économie et protection sanitaire puissent aller de pair ? Des objectifs que le 17e gouvernement, dès lors qu’il sera (enfin) installé, devra relever. Pour ne citer qu’eux.