OBJECTIF114_couv.jpg
Reset…

Nathalie Vermorel,

Rédactrice en chef

objectif@lagoon.nc

Déplacements limités. Crèches, établissements scolaires, universités, magasins, restaurants, cinémas... fermés. Événements culturels, annulés. Rencontres sportives, reportées. Plus de cérémonies coutumières, ni de mariages, ni même de réunions familiales. Tata les poignées de mains, welcome la distanciation sociale. Ce n’est pas la guerre… mais ça y ressemble.
Et puis, les jours passent et (re)naît une lueur d’espoir. Aucun cas de Covid-19 positif depuis plus de trois semaines. Et l’annonce qui tombe. Libérés, délivrés. Sous couvert de nouvelles mesures en vigueur jusqu’au 14 juin (inclus) dans le strict respect des recommandations sanitaires. Parce que le risque zéro n’existe pas. Et qu’il vaut mieux prévenir que guérir.
Titubante, c’est toute l’économie du Territoire qui retient son souffle. Se remet en ordre de marche. Bon an mal an. Et c’est toute une population qui rêve de jours meilleurs. De sa vie d’avant qui n’aura définitivement plus le même goût. De l’opportunité de construire un nouveau modèle économique plus vertueux, plus solidaire, plus environnemental, plus agile. Différent de celui d’avant. L’exécutif l’appelle de ses vœux. Forces vives et acteurs économiques sont invités « à y réfléchir ». Mais l’après Covid-19, c’est quand exactement ? Parce que le risque zéro, on le sait bien, n’existe pas.

PARTENAIRES >>>
1/3